Sign in / Join

Charles Baudelaire : ses poèmes les plus célèbres

Charles Baudelaire est l’une des figures emblématiques de la littérature française. Il a ébloui le 19e siècle avec des poèmes singuliers. Il a abordé différentes thématiques dans ses poèmes qui suscitent jusqu’aujourd’hui l’admiration des amoureux de la littérature. Voici ici, les poèmes les plus célèbres de Charles Baudelaire.

L’albatros

L’albatros est l’un des meilleurs poèmes de Charles Baudelaire qui a été ajouté à l’édition de 1861. Ce poème retrace l’histoire écrite en vers de 4 strophes d’un oiseau (albatros) retenu captif par les membres d’un équipage. Pour l’auteur, c’est un oiseau de mauvais augure qui incarne le poète maudit. Il pousse plus loin sa critique de la société en comparant les tortionnaires de l’oiseau aux bourgeois.

A lire en complément : Comment faire de l'engrais pour tomates ?

Invitation au voyage

Le poète français rêve d’un endroit lointain où il pourrait vivre avec une douce femme qui déborde de sensualité. C’est donc pour cette raison qu’il invita dans L’invitation au voyage sa douce maîtresse qu’il considère comme sa version féminine, son alter ego. Il lui a alors demandé de l’accompagner en aventure. Il la décrit comme « son enfant, sa sœur ». Toutefois, l’endroit exotique dont il s’agit se trouve à l’intérieur du poète. Il s’agit en réalité d’un voyage singulier au cours duquel, il espère retrouver en lui, un endroit paradisiaque perdu.

L’homme et la mer

Dans sa quête de mieux cerner le genre humain, Charles Baudelaire a été à le comparer à un élément de la nature avec qui, il a des similitudes. C’est le cas du poème L’homme et la mer. Il y a employé des figures de styles comme la comparaison. Il voit en l’homme une créature d’une profondeur abyssale, exactement comme la mer. Il va plus loin en leur trouvant d’autres points communs comme l’amertume, la violence et une passion commune pour « le carnage et la mort ». Ainsi, pour lui, la mer est un « miroir » où l’homme peut « contempler son âme ».

A lire aussi : 3 façons créatives d'utiliser des fromages pour votre prochain repas

Confession

Charles Baudelaire s’est confessé dans son poème Confession. C’est en se servant d’une ironie misogyne qu’il a affiché son désir de faire réinventer la romance. Le poème fait le récit d’une promenade nocturne idyllique au cœur de la capitale. Elle a eu lieu un soir de pleine lune en compagnie de la femme aimée. Au cours de ce moment intime, sa bien-aimée a accidentellement laissé s’échapper un pet. Ce pet est donc la « confession » d’un être tristement humain qu’est la femme. Baudelaire affirme sa volonté de blasphémer lorsqu’il emploie un mot qui a une dimension sacrée comme « confession ».

La musique

Tout homme possède un moyen de relaxation qui lui permet de se soulager. A cet effet, le poète voit en la musique le parfait exutoire. Il a été jusqu’à rendre hommage à cet art mélodieux qu’il apprécie au même titre que la peinture, un poème. Il trouve, dans La musique, le moyen d’esquiver le spleen et de faire un voyage intérieur.

Le chat

En se référant au chat dans son poème Le chat, Charles Baudelaire aborde deux principales thématiques. Il s’agit de l’attirance et de l’attraction En effet, il désigne par « le chat1 » une créature diabolique ainsi, qui incarne le mal. Elle devient plus tard, une effigie de la femme aimée, car elle est belle, sensuelle et nonchalante. « Le chat 2 » représente le miroir dans lequel l’auteur admire son âme qu’il a qualifié de « séraphique ». Ici, il a identifié l’animal à une « fée » puis à un « dieu ».  L’attraction se fait par une force magique et spirituelle qui est hors nature.

Abel et Cain

Le poème Abel et Cain a permis à l’auteur de prendre ouvertement position dans la lutte fratricide qui a eu lieu dans le livre de la Genèse. Il a écrit quelques strophes afin de montrer à tous qu’il soutient Cain. Pour rappel, dans la genèse, Cain a rejeté Dieu car il préférait son frère Abel. C’est pour cela qu’il l’a tué. En se rangeant du côté du criminel, le poète prouve que sa démarche est basée sur la figure du mal.

Le spleen de Paris

Le Spleen de Paris est un recueil posthume qui a été publié après la mort de Baudelaire. Il reflète la vie quotidienne du poète, sa vision du monde et ses idées sur l'art et la littérature. C'est dans ce recueil que se trouve le célèbre poème Le Cygne, qui parle de la beauté éphémère de la vie.

Dans Le Spleen de Paris, Baudelaire explore aussi des thèmes tels que l'amour, la solitude et le temps qui passe. Le poème L'Horloge souligne d'ailleurs cette dernière thématique en mettant en scène une horloge qui rythme les heures comme si elles étaient destinées à s'évanouir.

Il ne faut pas oublier que Charles Baudelaire était aussi un grand critique d'art. Dans son essai intitulé Les Fleurs du mal : extraits critiques, il analyse plusieurs œuvres majeures telles que celles de Gustave Flaubert ou Victor Hugo. Il y livre aussi sa vision personnelle sur l'esthétique en affirmant notamment qu'elle doit être basée sur une forme d''idéalisme réaliste'.

Charles Baudelaire reste aujourd'hui encore l'un des plus grands noms de la littérature française grâce à ses multiples contributions tant dans le domaine poétique que critique. Ses écrits ont influencé bon nombre d'autres auteurs tant français qu'étrangers et continuent d'être étudiés dans les milieux universitaires comme populaires pour leur richesse incroyable tant au niveau formel qu'intellectuel.

Les fleurs du mal

Le recueil majeur de Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, est certainement l'une des œuvres les plus connues et influentes de la poésie française. Publié pour la première fois en 1857, il contient cent poèmes qui explorent une grande variété de thèmes tels que l'amour, la mort, la religion ou encore l'art.

Dès sa publication, le livre a suscité une vive polémique en raison de son contenu jugé immoral et obscène par certains critiques. Plusieurs poèmes ont été censurés par décision judiciaire lors d'un procès retentissant contre Baudelaire quelques mois après la sortie du livre.

Malgré cette controverse à ses débuts, Les Fleurs du mal ont acquis au fil des ans un statut culte grâce à leur puissance visionnaire et leur innovation formelle. Les versets sont denses, riches en images évocatrices et chargés d'émotion brute tout en étant épurés et précis. La musique intérieure qui se dégage des rimes est souvent hypnotique dans leur rythme incantatoire.

Nombreux sont les poèmes qui méritent d'être cités comme exemples marquants dans ce recueil mythique : « Une Charogne », où il met en scène une bête flottante sur un fleuve dont elle souille les eaux ; « Au Lecteur », initiant ainsi le voyage lyrique au sein même des Fleurs du Mal ; « L’Albatros », métaphore animalière pour décrire l’incompréhension face aux artistes, ou encore « Spleen », qui exprime parfaitement la mélancolie dont est imprégné l’ensemble des poèmes. L'artiste y déploie une véritable maîtrise de sa langue, jouant avec les sonorités et les images pour créer un univers d'une beauté sombre et fascinante.

Bien que Charles Baudelaire ait connu beaucoup de difficultés tout au long de sa vie, il reste avant tout un poète visionnaire qui a su révolutionner la littérature française grâce à ses écrits immortels. Aujourd'hui encore, Les Fleurs du mal continuent d'influencer bon nombre d'auteurs contemporains dans leur approche artistique et culturelle.