Sign in / Join
Person Encoding in Laptop

Que signifie foo : définition de foo (en programmation informatique )

Chaque domaine d’activités fait appel à un vocabulaire technique. Il s’agit notamment de faire usage de mots et expressions qui permettent de mieux s’exprimer lorsque que l’on se trouve dans un registre donné. Justement, dans le domaine de la programmation informatique, foo est un mot courant qui s’utilise. Que veut donc signifier ce mot ? Les détails dans cet article.

Foo : qu’est-ce que c’est ?

Foo est un mot qui se prononce « fou ». Il s’agit surtout d’un langage argotique qui est le plus souvent employé dans le domaine de la programmation informatique par les programmeurs et les hackers. Ces derniers l’emploient souvent afin de mieux exprimer un certain nombre de variables. Il constitue aussi le terme idéal pour nommer certaines fonctions clés et plusieurs autres commandes de concepts assez particulières et spécifiques. Il est aussi considéré comme étant le mot parfait qu’utilisent les programmeurs pour indexer un paramètre susceptible d’être substitué par une valeur. Cette dernière devra surtout varier en fonction en fonction des conditions et des informations qui sont transmises au programme.

A voir aussi : Yahoo actualités : est-il plus pertinent que Google actu ?

Foo : un mot métasyntaxique

Notons que la signification de ce mot peut varier dans le domaine de la programmation informatique et dans celui du pseudocode. Ainsi, foo à l’instar de plusieurs autres mots dans ce registre sont métasyntaxiques. D’ailleurs, certains font usage du terme de manière exclusive. Pendant ce temps, d’autres optent pour les noms descriptifs. Cela permet donc de réduire considérablement éventuelles possibilités de malentendu. L’avantage avec foo et ses variables, c’est qu’ils rendent facile la création d’exemples de code. Ainsi, ils permettent aux programmeurs de ne pas procéder à la création des noms uniques pour chaque valeur de la variable.

C’est la raison pour laquelle opter pour l’utilisation de paramètres de substitution fictive donne la possibilité d’une meilleure concentration sur le concept de base. Cela permet aussi de mieux se concentrer sur le but fonctionnel du code.

A voir aussi : Rattachement du forfait Free à votre abonnement mobile

Lorsque vous voulez définir un modèle pertinent qui favorise la création d’une commande d’utilisateur, plusieurs syntaxes sont plausibles. Vous avez justement la possibilité de faire usage de la syntaxe qui consiste à poser la formule suivante : command foo (arg1, arg2). Dans ce contexte, « foo » désigne « la dénomination qu’on donne à ladite commande ». Les indicateurs « arg1 » et « arg2 » sont quant à eux de précieuses données qui seront définies puis transmises avec la commande en question.

Foo : une origine peu traçable

L’origine du mot « foo » et de ses variables n’est pas facile à déterminer. Mais il convient de retenir que ce mot n’est pas seulement réservé à l’univers de la programmation. Selon certains scientifiques chercheurs, le terme « FUBAR » serait à l’origine du mot Foo. Précisons que le FUBAR est un terme d’argot militaire allemand. Il se réfère surtout à quelque chose qui ne fonctionne pas. D’autres indiscrétions affirment que Le Tech Model Railroad Club du MIT pourrait être le responsable de Foo dans l’univers des hackers et de la programmation. Ce sont des domaines dans lesquels des communicateurs frauduleux sont distribués. Ces derniers sont susceptibles d’être rejetés si des conditions indésirables sont remarquées.

Le termes F-O-O sera aussi perçu dans la bande dessinée Smokey Stover sur des plaques d’immatriculation et sur les cadres de tableau. Au demeurant, en fonction de votre situation géographique, vous pourrez rencontrer plusieurs variations de Foo. Au royaume Unis, on parle de fred, barney, wumbat. En France, il s’agit de tutu, tata, titi. En nouvelle-Zelande c’est blang, wibble.

Foo : Utilisations courantes en programmation

Foo est un terme qui a été popularisé par les programmeurs et les développeurs informatiques. Il peut être utilisé de différentes manières dans le code source pour évoquer une variable, une méthode ou même comme simple commentaire.

Dans la plupart des langages de programmation, Foo est souvent utilisé comme nom générique pour définir une fonction ou une procédure. Par exemple, en Python, il est courant d'utiliser foo() pour indiquer que vous allez créer une nouvelle fonction.

Foo peut aussi être utilisé comme un mot-clé à part entière dans certains langages de programmation tels que Ruby et Perl. Dans ces cas-là, l'utilisation du mot-clé permettra au programmeur d'importer des bibliothèques externes nécessaires à son code.

Le terme Foo peut aussi servir comme argument dans certaines méthodes de test unitaire développées avec JUnit (framework Java) où l'utilisation du mot « foo » sert simplement à identifier qu'il s'agit d'un argument factice pouvant être remplacé par tout autre nom logique sans finalement impacter le résultat final.

Pensez à bien noter que malgré sa popularité auprès des programmeurs et autres spécialistes IT, il y a bien peu de raisons objectives justifiant l'utilisation systématique du mot 'Foo'. Effectivement, rien n'empêche les développeurs d'utiliser des appellations beaucoup plus parlantes telles que 'nom', 'prénom', 'requeteSQL', etc., plutôt que de recourir systématiquement aux termes inexplicables tels que FOO(), FOOBAR(), BAR().

Malgré cela, sur la toile, on retrouve encore aujourd'hui plusieurs tutoriels et articles qui utilisent le mot 'Foo' dans leurs codes d'exemple.

Foo : Alternatives et équivalents dans d'autres langages de programmation

Si l'utilisation de 'Foo' dans le code source est courante, il faut toutefois noter que d'autres langages de programmation ont des alternatives et équivalents à ce terme. Par exemple, en C, le mot-clé 'bar' peut être utilisé comme un complément du mot 'foo'.

Dans certains cas, les programmeurs préfèrent utiliser des mots qui reflètent directement la fonction qu'ils veulent accomplir plutôt que d'utiliser des termes génériques tels que 'Foo' ou 'Bar'. Python propose ainsi une alternative avec le mot-clé 'spam' pour créer une fonction factice.

En revanche, certains langages ne proposent pas d'équivalent direct à 'Foo'. En CSS (Cascading Style Sheets), qui sert à décrire la présentation visuelle des pages web, on rencontre parfois les valeurs fictives telles que 'Lorem Ipsum' ou encore 'Dummy Text', mais ces dernières sont utilisées uniquement pour tester le rendu graphique sans avoir recours au contenu réel.

Si vous êtes un développeur, vous n'aurez aucun mal à trouver l'équivalent ad hoc de 'Foo' selon votre langage de programmation favori. Ce choix sera souvent guidé par vos propres préférences et habitudes personnelles grâce auxquelles chaque professionnel finira par se constituer son propre jargon technique.

Le monde du développement informatique étant tout simplement vaste autant qu'il évolue rapidement jour après jour, on peut aisément comprendre pourquoi certains professionnels innovent sans cesse en créant leur propre vocabulaire afin de faciliter leurs interactions et collaborations avec d'autres experts.