Sign in / Join

Qui a racheté Peugeot ?

Depuis le 16 janvier 2021, Stellantis une multinationale automobile est devenue le propriétaire du concessionnaire française Peugeot. Les plans d’acquisition ou du moins de fusion ont été annoncés pour la première fois en octobre 2019. La transition a cependant connu un retard en raison de la pandémie de COVID 19. Avec plus de 69,73 milliards d'euros de chiffre d'affaires et 6,5 millions d'unités de véhicules vendus en 2021, Stellantis est officiellement devenue le quatrième plus grand constructeur automobile mondial. Mais que sait-on de l’entreprise mère de Peugeot ? Comment l’a-t-elle acquis ?

Qui est Stellantis ?

Stellantis est le nom de la holding résultant de la fusion entre la FCA (Fiat Chrysler Automobiles) et le Groupe PSA, sous les marques Peugeot, Citroën, DS et Opel. Il s’agit du quatrième constructeur automobile mondial en termes de volumes avec 8,8 millions de voitures vendues, 400.000 employés et plus de 180 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

A découvrir également : Voyant de batterie allumé : Comment réagir ? Que faire ?

Aujourd’hui, sous l’égide de Stellantis se trouvent  14 marques à savoir : Chrysler, Dodge, Jeep, Ram, Fiat, Alfa Romeo, Abarth, Lancia et Maserati grâce à FCA ainsi que Citroën, DS, Opel, Peugeot et Vauxhall, grâce à PSA. L’entreprise a son siège à Amsterdam et dispose de centres d’opérations en France, en Italie et aux États-Unis.

De quel besoin est née la fusion entre Fiat et PSA ?

Un point central pour la nouvelle société Stellantis est l’élargissement de l’électrification sur le marché automobile mondial. Actuellement, Stellantis compte 29 véhicules électrifiés sur le marché, y compris des véhicules entièrement électriques et hybrides, et en proposera 39 d’ici la fin de l’année. Ensuite, d’ici 2025, les sociétés Stellantis produiront « un modèle électrifié pour chaque modèle mondial nouvellement lancé », a déclaré la société lors d’une conférence de presse en 2020.

A lire en complément : Les différentes étapes pour obtenir un permis de conduire

Stellantis : histoire et étapes de création

Le projet visant la création de Stellantis commence loin. Le PDG, il y a déjà plusieurs années, avait souligné l’importance des fusions pour faire face aux défis de la mobilité. À l’avenir se justifiait-il, il n’y aurait plus beaucoup de petits constructeurs mais plutôt quelques macros groupes automobiles. Pour cette raison, FCA a dialogué avec différentes marques en évaluant différentes options de partenariat.

Leurs regards se sont finalement portés sur PSA, la société dont Peugeot était le principal actionnaire et avec laquelle la multinationale avait déjà dialogué dans le passé. Les deux multinationales ont finalement trouvé un terrain d’entente pour réaliser une fusion. De cet accord est né l’actuel quatrième constructeur mondial Stellantis dont l’objectif est de relever les défis de l’avenir dans le domaine de la mobilité, notamment dans la perspective de l’électrification.

 

Les marques automobiles appartenant à Stellantis

Stellantis est un groupe automobile qui compte plusieurs marques sous son aile. Les deux sociétés ont apporté chacune leurs actifs, ce qui permet à Stellantis de compter sur une gamme très large et diversifiée de véhicules.

Effectivement, le nouvel ensemble rassemble des constructeurs prestigieux du monde entier, tels que Fiat, Jeep ou encore Alfa Romeo pour FCA, et Peugeot, Citroën ou DS Automobiles pour PSA. La fusion des deux géants européens se traduit par la naissance d'un mastodonte mondial rassemblant 14 marques automobiles différentes.

L'objectif étant de mutualiser les coûts liés aux développements futurs tout en offrant une grande variété de modèles destinés à répondre aux besoins spécifiques des clients dans différentes régions du monde. Cette large palette permet aussi au nouveau groupe d'avoir une position dominante dans différents segments de marché, allant du luxe avec Maserati jusqu'aux utilitaires légers avec Citroën.

Le point fort majeur est la présence internationale couvrant l'ensemble des continents grâce notamment à Chrysler, présent aux États-Unis, ainsi qu'à Opel/Vauxhall, présent en Europe, mais aussi au-delà, comme en Australie où Holden fabrique ses véhicules depuis 1948 avant sa fermeture effective fin 2020.

Avec cette palette impressionnante constituée par ces marques emblématiques, Stellantis entend bien conserver sa place sur le podium mondial tout en proposant toujours plus d'options adaptées aux attentes des consommateurs, sans cesser jamais son expansion vers de nouveaux marchés.

Les conséquences de la fusion sur l'industrie automobile européenne

La fusion entre les deux constructeurs automobiles européens PSA et FCA pour former Stellantis aura un impact important sur l'industrie automobile en Europe.

La nouvelle entreprise est devenue le quatrième plus grand constructeur automobile au monde, lui permettant ainsi de rivaliser avec les géants que sont Toyota, Volkswagen et General Motors. Cette position renforcée devrait aider à assurer la viabilité des deux anciennes entreprises en leur donnant une plus grande capacité à investir dans de nouvelles technologies telles que l'électrification des véhicules.

Effectivement, Stellantis bénéficie désormais d'une plateforme technologique solide qui pourra être partagée par ses différentes marques afin d'accélérer le développement de nouveaux modèles électriques. Les économies d'échelle réalisées grâce à cette mutualisation seront aussi importantes pour faire face aux défis économiques rencontrés par l'ensemble du secteur automobile.

Stellantis a maintenant une empreinte mondiale élargie comprenant des sites industriels dans plusieurs pays tels que le Brésil ou encore l'Afrique du Sud. Cela pourrait avoir un impact positif sur la compétitivité globale du groupe car il sera capable de proposer des produits adaptés aux différents marchés tout autour du globe.

D'un autre côté cependant, certains analystes craignent que cette fusion ne se fasse au détriment de l'emploi, notamment en France où PSA est présent depuis près d'un siècle et emploie actuellement environ 100 000 personnes directement ou indirectement via son réseau de fournisseurs. Il faut prendre en compte les conséquences sociales potentielles de cette fusion, et agir avec responsabilité pour minimiser son impact sur l'emploi en Europe.

La fusion entre PSA et FCA pour former Stellantis sera un élément clé dans l'évolution future de l'industrie automobile européenne. Les avantages potentiels sont nombreux mais il reste des défis à relever, notamment liés aux impacts sociaux que pourrait avoir ce rapprochement.